miroirs

miroirs

Borges, Cortazar & Ocampo.
Delvaux & Magritte.
Narcisse chez Ovide, soi-même comme un autre.
Pyrame et Thisbé (du miroir à la fente dans le mur, par quoi on s’entend).
De l’oeil à l’oreille.
Le miroir : ce qui reflète et déforme peut-être ?
Ce à travers de quoi on passe, pour le meilleur ou pour le pire ?
Le double.
L’autre, familier et inquiétant.

Une réflexion au sujet de « miroirs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *